Decouverte du Maroc

Notre première nuit au Maroc fut calme et agréable. Nous prenons la route aux alentours de 7h direction Chefchaouen sur la seule route possible : la nationale. Ici, pas de voie vélo et la circulation est importante avec des camions ainsi que des bus collectifs dans des vieilles camionnettes Mercedes. Sur la route, une flaque d’huile nous fait glisser au sol, nous redoublons de vigilance pour notre sécurité.
Avant d’attaquer la première grande côte de la journée, nous faisons une halte chez un vendeur de melon jaune et en degustons un au milieu des locaux interloqués par notre présence. Ils ne doivent pas croiser souvent des européens sur des vélos, nous sommes d’ailleurs de nombreuses fois klaxonnés et encouragés sur la route. Deux couples de marocains habitant à Marseille nous attendent sur le bas côté de la route pour nous faire part de leur estime pour notre parcours. Ils nous répètent « vous êtes des vrais si vous êtes ici ». Cet échange très agréable nous donne de la force avant de grimper les 600 mètres de dénivelés sous une bonne chaleur. Arrivés à Larbaa Béni Hassem un petit village en haut de la montagne, nous prenons une pause à un bar et profitons du souk hebdomadaire où les moutons sont échangés. Nous degustons quelques pâtisseries marocaines ainsi que le fameux thé à la menthe.
Il reste environ 30 kilomètres jusqu’à notre destination, 25 kilomètres de descente très appréciés et les 5 derniers kilomètres de côte à 600 mètres de haut pour monter à la ville. Ces derniers sont vraiment difficiles pour moi, je lutte contre mon mental qui me lâche et qui n’y croit plus. Grâce à la présence et l’aide de mon partenaire, mon amour, mon F, nous finissons ensemble le chemin pour aujourd’hui. Merci à lui de m’épauler et de m’apporter autant dans la vie. La journée fut intense mais nous avons tellement de satisfaction de l’avoir fait ensemble.
Nous découvrons avec bonheur la ville entourée des montagnes, elle porte d’ailleurs son nom Chaouen du mot Achawen en berbère qui signifie corne en raison des 2 sommets Kelaa et Meligou qui l’entourent et qui donnent de la majestuosité à la ville. On y croise pas mal de touristes marocains et des vendeurs de marijuana.
En fin d’après-midi, en cherchant un lieu où manger nous rencontrons Yassine qui travaille dans le chantier d’un futur hôtel. Spontanément il nous accoste, nous propose de venir voir le chantier et nous offre même une chambre pour la nuit dans le futur hôtel. Nous sommes touchés par cette générosité et heureux car nous allons pouvoir profiter d’une soirée au Maroc, serein pour notre nuit.
Nous partons tous les trois manger dans le quartier plus touristique de la ville, dans une adresse bien connue par notre hôte. Là-bas nous faisons la rencontre d’un parisien venu en voiture pour passer trois mois dans le pays. Nous échangeons tous les quatre autour d’un très bon repas à base de tajine d’anchois, de jus de figues de barbarie et du délicieux pain marocain et nous finissons ensemble la soirée autour d’un thé sur la place face à la grande mosquée.
Nous nous endormons après une bonne douche dans un bon lit, quel beau cadeau après cette journée. Merci.

3 commentaires

  1. Bravo pour cette première étape marocaine. le mental sera fluctuant mais en vous épaulant l’un l’autre, vous surmonterez les difficultés ensemble . Soyez fiers de ce que vous accomplissez. À chaque jour ses nouveaux défis. Vivez l’instant présent. YOU ONLY LIVE ONCE.
    Olivier

  2. Ces récits sont tellement beaux. Emplis d’amour. Vous me faites rêver. Tant votre couple que votre périple.

    Merci et bravo à tous les deux ✌

Les commentaires sont fermés.