Ifrane

Matinée tranquille dans la famille de Mustafa où nous prenons le petit déjeuner dans le même plat tous ensemble, des oeufs au plat recouverts d’huile d’olive extra provenant des arbres de la famille. Une première pour nous et à refaire. 
Vers 12h nous prenons la route d’Ifrane surnommée la petite Suisse du Maroc. La ville est en effet très agréable avec de beaux parcs et prisée par les touristes du pays. De part son altitude à 1 600 mètres, c’est un lieu d’entrainement pour de nombreux athlètes qui souhaitent s’habituer au manque d’oxygène. F en ressent d’ailleurs les effets tant dans les cuisses que sur le moral, heureusement ici la chaleur est bien plus supportable. Cette ville est d’ailleurs un centre d’entrainement pour les sportifs de haut niveau.
Nous nous posons dans un café à côté du marché central et dégustons fruits et pains.
Étant désormais dans le moyen atlas, nous assistons à notre premier orage, pluie et fraîcheur en Afrique.
Il y a bien plus d’animation et de touristes le soir, les gens viennent dans les cafés et restaurants. L’atmosphère est vraiment très agréable, on se sent bien à Ifrane. Toujours posés à notre bar, un marocain n’en revient pas de notre voyage, il en est bouleversé et va même nous offrir carrément nos consommations. Ensuite c’est un couple de locaux qui s’installe derrière nous avec des fameuses melouis et nous en offre une spontanément pour nous faire goûter.
Encore de belles preuves de la générosité marocaine.
Comme conseillé par Mustafa hier, nous nous installons pour la nuit dans un parc public de la ville où nous avons très bien dormi.

Un commentaire

  1. Je reprends votre récit en cours…. Ah oui la belle générosité des Marocains…. Soyez prudents tout de même.

Les commentaires sont fermés.